Accueil

L’Atelier de droit sociAL fédère en son sein celles et ceux qui, au sein des universités impliquées dans le processus de fusion de l’Académie Louvain, dédient leur travail de recherche ou d’enseignement au droit social.

Plus que jamais, des luttes sociales de Shanghai aux enjeux de l’Europe sociale, des petites PME aux entreprises transnationales, de la soutenabilité des régimes de protection sociale à la lutte contre l’exclusion, le droit qui régit les relations de travail et les systèmes de protection sociale est au cour de l’actualité, entre droits fondamentaux et régulations fines.

Les transformations du droit social – aussi bien la mise en cause de points l’équilibre que l’on aurait pu juger acquis que l’irruption de pratiques ou d’institutions nouvelles – sont l’écho, au sein de notre discipline juridique, des transformations de nos sociétés elles-mêmes.

En ce sens, le droit social offre cette caractéristique, assez singulière au sein des disciplines juridiques, d’être un observatoire privilégié d’où l’on peut, en temps (presque) réel, être confronté à la question de savoir ce qui nous arrive. Il nous met dès lors en prise directe avec les réflexions que mènent d’autres disciplines: sociologie, économie, philosophie, mais aussi, au sein du droit lui-même, fait appel aux champs d’investigation de la philosophie du droit, du droit administratif, du droit économique, par exemple. A ce titre, les questions qui sont les nôtres nécessitent une approche interdisciplinaire à la fois comme dialogue entre sciences sociales mais aussi entre les disciplines du droit.

Plus techniquement, de sa formation jusqu’aux règlements juridictionnels ou négociés qui en pacifient les conflits, le droit social est largement inductif. Il nous confronte à des questions inédites dont l’histoire nous dit que nous avons toujours eu plus de ressources pour les résoudre collectivement que dans des cercles restreints ou quelque improbable tour d’ivoire. L’association à nos travaux d’interlocuteurs sociaux, de représentants des services d’inspection ou de contrôle, ou d’entreprises concernées est à nos yeux essentielle: une réflexion simplement formelle ou technique serait en effet impuissante à prendre en compte la pluralité des raisons et des intérêts récapitulés en droit social. Intérêt à la dignité du travail, qui soit aussi reconnaissance de la compétence qui s’y déploie; intérêt à la productivité de l’activité organisée dans un cadre concurrentiel ou à la pertinence de celle qui se déploie hors-marché; intérêt à un revenu décent, qui mette à l’abri de la précarité; intérêt macro-économique des résultats générés par une politique d’emploi….

Droit collectif des relations de travail, droit de la protection/réglementation du travail, droit du contrat de travail, droit des régimes de sécurité sociale… constituent diverses facettes de cet objet commun, au cour du lien social contemporain. L’Atelier de droit sociAL les aborde par des recherches doctorales et post-doctorales, des colloques, des séminaires, des publications, des consultations et divers enseignements.

Intéressés à nos travaux ? Faites-vous connaître que nous puissions vous en dire plus.